Luc Ferrandez au sujet de La Ronde: c'est exploité comme une usine à fric

Publié le 22 août 2022 à 20h46
PAR ALEXANDRA DEMERS

Ayant vécu une bien mauvais expérience à La Ronde cet été, l'animateur Luc Ferrandez a raconté son expérience.

L'animateur a premièrement constaté le prix des billets par famille (37,99 $ par adulte), ensuite, le parc d'attractions interdit d'apporter nourriture et breuvages « pour dépendre de leur offre de service ». Ferrandez explique qu'en raison des conditions météorologiques non favorables, les manèges ont dû fermer pour environ une heure et n'ont jamais rouvert.

Les clients n'ont pas été avisés de la raison pour laquelle le parc fermait ses portes pour la journée, pour ensuite apprendre qu'il fermait en prévision des orages prévus en soirée qui n'ont finalement jamais eu lieu.

Ayant passé environ deux heures à La Ronde, Luc Ferrandez, comme plusieurs autres clients, a réclamé un remboursement qui ne lui a pas été accordé.


Se rappelant l'époque durant laquelle l'homme travaillait pour la Ville de Montréal, il a bon souvenir que La Ronde demandait à chaque année une réduction du coût du bail.

« On s'attend à ce qu'il y ait de l'amélioration. Il n'y en a pas d'amélioration... Année après année, La Ronde vient piger dans les poches des gens avec une grosse pompe à fric. Elle sort le maximum de fric de tes poches. Maintenant, c'est exploité comme une usine à fric. Ce n'est pas exploité comme un parc. »
-Luc Ferrandez

Source : 985fm.ca
10 dernières chroniques