Une élève a été filmée en train de frapper une autre élève avant de partager la vidéo sur les réseaux sociaux

Publié le 30 janvier 2023 à 14h02
PAR LAURENCE PERRON

Mercredi dernier, à l'école secondaire de l'Odyssée à Terrebonne, un groupe d'élèves se sont réunis dans la cour pour aller frapper une élève tout en se filmant.

L'altercation a eu lieu durant l'heure du dîner, sur la vidéo en question, nous pouvons voir une adolescente de 14 ans donner un coup de poing dans le ventre de sa victime, âgée de seulement 12 ans, puis elle termine en donnant un coup de pied dans ses jambes.

Aucun autre élève n'a essayé d'empêcher l'adolescente d'agir, au contraire, plusieurs ont simplement sorti leur cellulaire pour filmer eux aussi cette scène.

Selon LCN, cette vidéo ne serait que la pointe de l'iceberg, en effet, la jeune fille aurait aussi été victime de cyberintimidation sur les réseaux sociaux.


image

image

La mère de la victime a contacté l'école ainsi que la police concernant l'intimidation faite auprès de sa fille:

« Elle a peur de retour à l'école là, s'pas juste des mots, y'a des bleus aussi sur son ventre, ont a des photos de ça [...] Tu r'gardes la vidéo au ralenti pis tu vois les jeunes trouver ça ben drôle là [...] Ça s'est produit sur le terrain de l'école, même que l'école à voulu le nier en disant que c'était arrivé dans la cour du maxi qui est juste en parallèle à l'école et on voit très bien sur la vidéo que c'est dans la cour de l'école, sur le terrain de l'école, fake ma fille est même pas en sécurité à sa propre école [...] J'veux la suspension de s'te p'tite fille-là, j'veux l'expulsion c'est dangereux, qu'est-ce qui va arriver, c'est quoi la suite. Les intimidateurs qu'est-ce qui va arriver après, les enfants n'ont même pas la tranquillité d'esprit d'aller à l'école tranquille, c'est inacceptable. »


En terminant, le journaliste de LCN confirme avoir reçu un message du centre de services scolaire qui qualifie le tout de « regrettable, que des sanctions ont été prises et que des mesures ont été mises en place pour assurer un suivi adéquat auprès des deux élèves. » Pour l'instant, aucune autre information concernant la victime et l'intimidateur n'a été divulguée.

L'intimidation doit toujours être prise au sérieux.

Si vous connaissez des jeunes victimes d'intimidation, n'oubliez pas qu'il existe de l'aide comme le site internet de Jeunesse, J'écoute

Source: LCN
10 dernières chroniques