Patrice Bélanger aborde avec émotions son départ de Sucré salé

Publié le 19 septembre 2022 à 23h02
PAR ALEXANDRA DEMERS

C'est dimanche soir, à l'occasion du gala des Gémeaux, que Patrice Bélanger a pu échanger quelques mots avec l'équipe de Showbizz.net.

L'animateur qui a annoncé à la grande surprise de tous qu'il quittait Sucré Salé, après 8 années à l'animation, pour animer l'adaptation québécoise de Survivor.

Voici ce qu'il a confié à ce sujet :

« C'est sûr qu'il y a un pincement au coeur, j'adorais faire Sucré salé. Si ça n'avait été d'un show de l'envergure et du challenge que représente pour moi, et de l'appel du coeur que représente pour moi Survivor, je ne serais pas parti.


Ça demandait un show qui m'appelait tout autant, un challenge pour moi, pour quitter Sucré Salé. C'est ce que Survivor représente. Un show que ma blonde et moi on regarde depuis 20 ans, 42 saisons. Mes garçons maintenant l'écoute avec nous. Un jeu plus grand que nature. Un défi physique, sportif, mental, psychologique, une joute sociale sans merci. Je me suis dit " ça ne se peut pas que ça se fasse au Québec et que je n'y joue pas ou que je ne l'anime pas". J'ai fait comme avec Sucré salé dans le temps, j'ai pris le téléphone, je me suis proposé. On m'a reçu en audition. J'ai convaincu les producteurs que j'étais la bonne personne avec grande fierté. Mais c'est sûr que ça ne renie aucunement ce que j'ai vécu les huit derniers étés avec Sucré salé. Je le porterai toujours dans mon coeur d'avoir pris le relais de Guy Jodoin, d'avoir porté cette bannière-là bien haut et bien fort. Là, je porterai celle de Survivor pour de longues années à venir.

C'est sûr qu'après huit étés à Sucré Salé, même si je me faisais un devoir à chaque été de trouver de nouvelles affaires, de renouveler une formule ou de changer des ingrédients de la recette, reste qu'un projet comme Survivor, qui est flambant neuf en tant que tel, et dont on connaît la qualité, la réputation, on se dit qu'on va le faire chez nous... Je ne renie pas la routine, je n'ai aucun problème avec cette récurrence-là. Je suis quelqu'un de très fidèle, en amour, en amitié et en travail. Mais j'étais mûr pour cet appel-là et si ce n'était pas de Survivor, je serais encore à Sucré Salé l'été prochain. »


Source : showbizz.net
10 dernières chroniques